La montée des eaux

Pour en savoir plus sur le projet ou pour proposer votre aide, écrivez à iledesaintjambe@gmail.com

Le projet : une exposition et une déambulation

Il y a très longtemps, perchés sur des débris flottants, les oiseaux regardaient se dissiper la brume autour de l’île qu’était devenue leur quartier.

Les eaux ont monté autour du quartier Saint-Jean-Baptiste, à Québec, mais les habitant·e·s ont su tourner les choses à leur avantage, cultivant sur les toits et dans les rues, en plus des légumes et des fleurs, l’entraide et la bonne humeur.

Né d’une association avec l’artiste français Sébastien Brunel, le projet mène à la création de onze œuvres représentant l’atmosphère rocambolesque et les paysages de l’île de Saint-Jambe. Ces œuvres seront exposées dans les fenêtres des maisons du quartier Saint-Jean-Baptiste du 11 septembre au 13 octobre 2020. Chaque image sera accompagnée d’un aphorisme (petite phrase) composé par Alice Guéricolas-Gagné.

Afin de rendre l’univers imaginé encore plus tangible, l’exposition sera animée le temps de quatre soirs (11, 12, 25, 26 septembre 2020) par un parcours déambulatoire dans le quartier. Dirigé par les Tyroliennes saint-jambiennes, ce parcours implique une vingtaine de performeur·euse·s  qui se produiront dans les rues, stationnements et cours, faisant ainsi rayonner la créativité du quartier. Par le biais de divers médiums – musique, projections, échasses, clown et performances théâtrales, entre autres – les personnages ainsi que le mode de vie inventif et rassembleur de l’île de Saint-Jambe se révéleront au public.

Bravant le cynisme ambiant, Alice Guéricolas-Gagné et Mélina Kerhoas sont allées à la rencontre des gens du quartier Saint-Jean-Baptiste en leur demandant : « Quelle serait votre utopie pour ce monde profondément bouleversé ? » Ces discussions, entamées à l’automne 2019 dans le cadre d’une collecte de témoignages placée sous l’égide du festival Québec en toutes lettres, ont jeté les bases de ce monde utopique post-apocalyptique.

Croquis de Sébastien Brunel la tour Martelot de la rue Lavigeur, vue après une fulgurante montée des eaux
> Crayonné de la Tour Martello – 2018
Par Sébastien Brunel. Une esquisse non-retenue pour la page couverture du roman Saint-Jambe. L’image représente cette figure emblématique du quartier, sise sur la rue Lavigueur, et qui est moins connue que ses consœurs des Plaines d’Abraham.

Ce projet, qui s’inscrit dans le sillage du roman Saint-Jambe, propose de faire jaillir son univers hors du livre en lui empruntant non pas son synopsis, mais plutôt son état d’esprit poétique, rassembleur, inventif et subversif. Le projet – exposition dans les fenêtres tout autant que déambulation – s’adresse donc autant aux lecteurs du roman qu’à ceux qui ne l’ont pas lu.

Nous réalisons ce projet avec le soutien du Conseil des arts et des lettres du Québec, de la mesure Première ovation – arts multi, du Consulat général de France à Québec, des Productions Recto-Verso, de Nouaisons – centre agriculturel, du Festival Québec en toutes lettres ainsi que du Comité populaire Saint-Jean-Baptiste.






Les étapes du projet

Octobre 2019

Le Festival Québec en toutes lettres accueille une première phase de recherche du projet. C’est l’occasion pour les artistes en résidence de rencontrer la population et de récolter des témoignages (rêves, visions, souhaits, etc.) autour du thème de la montée des eaux. À partir de cette collecte, Alice Guéricolas-Gagné compose des récits qui seront utilisés dans l’exposition. Lors de cette résidence, Sébastien Brunel découvre aussi le quartier Saint-Jean Baptiste pour la première fois. Les artistes parcourent le quartier à la recherche de points de vue intéressants pour la création des images. Chaque image racontera en effet une petite partie de l’histoire plus vaste de cet univers.

Voir l’événement passé de Québec en toutes lettres

Sébastien Brunel, Alice Guéricolas-Gagné et Mélina Kerhoas expliquant les résultat de leur collecte de témoignage.
> Restitution à la Maison de la littérature le 26 octobre 2019
Photo : Nadia Morin

Dès janvier 2020

Conception du contenu du parcours de la déambulation, rencontre et création avec les performeur·euse·s.

Écriture des textes qui accompagneront les images.

Conception des images de l’exposition, toujours dans le but de mettre en valeur le quartier, les gens qui l’habitent et ses visions d’un monde transformé.

Automne 2020

Présentation de la déambulation performative et exposition dans les fenêtres du quartier Saint-Jean-Baptiste.

Valérie Cloutier, journaliste à Ici Radio-Canada, a rencontré Alice Guéricolas-Gagné à la Librairie Saint-Jean-Baptiste.

Sébastien Brunel

Sébastien Brunel
Illustrateur de la légendaire montée des eaux dans Saint-Jambe.

Biographie

Il termine ses études d’illustration à Lyon, sa ville natale, au milieu des années 1990. Il travaille un moment pour des studios de jeux vidéo, en France et en Angleterre, puis expose ses premières peintures dans les bistrots de la Croix-Rousse. Les années suivantes, il voyage, notamment du coté du Moyen-Orient et de l’Asie, et dessine des modèles nus dans son atelier. Il enseigne aujourd’hui le dessin d’après modèle vivant dans plusieurs écoles. Sébastien découvre les techniques de l’estampe via la sérigraphie, en réalisant des affiches libertaires, puis Côte 195, une série d’illustrations mettant en scène son quartier des pentes de la Croix-Rousse après une inondation diluvienne. Quand il rencontre Alice Guéricolas-Gagné, tous deux sont surpris par la similitude entre leurs deux univers de villes inondées. À la lecture du manuscrit Saint-Jambe, Sébastien retrouve la même ambiance post-apocalyptique joyeuse et fantasmagorique que celle de ses dessins. Il crée une première image pour la couverture du roman, pendant qu’Alice organise sa venue à Québec en vue d’un projet mêlant ses textes et une série complète d’images de Saint-Jambe inondé.

Portfolio de Sébastien Brunel